IKEA...Je meuble mon été.

Publié le par Nelsy

 

La vie d’étudiante, c’est habiter en colloc, des bandes de potes dans la même galère, de résultats d’exams à fêter, la rencontre avec d’autres étudiant(e)s, des histoires sans lendemain, de l’alcool à outrance, du sexe, du rock n’ roll, du shit, des rails de coque (Cher membres de ma famille ne stressez pas j’en rajoute un peu pour l’effet !)…oui je sais, vous, jeunes cadres dynamiques tout franchement arrivés dans la vie active vous m’enviez , je vous vois déjà avec votre air nostalgique devant cet article, à vous rappeler vos soirs de beuveries, ce temps où il suffisait de passer 3 coups de fil pour organiser une soirée alors qu’aujourd’hui, il vous faut un agenda et trois secrétaires pour organiser un repas avec votre meilleur pote de fac que vous n’avez pas vu depuis 6 mois, qui habite pourtant à une heure de chez vous (mais ça reste votre meilleur pote, parce que, il faut le dire votre collègue de boulot est sympa aussi, mais il tient pas aussi bien l’alcool)!  Alors, moi, jeune (éternelle) étudiante je vous le dit, chers jeunes cadres, vous avez un truc ENORME qui compense tout ça, un truc dont je rêve, un truc synonyme de liberté, d’indépendance et surtout synonyme de nouvelles chaussures, de nouvelles fringues, d’une wii…Vous l’avez compris, vous avez atteint le Saint Graal de votre vie d’étudiant, vous avez un SALAIRE ! Alors pour compenser cette frustration typiquement estudiantine et grandissante à chaque période d’exam, le jeune jedi va se trouver le temps d’un été un job d’été (le nom est bien trouvé quand même !). A ne pas confondre avec le job étudiant, qui lui dure toute l’année scolaire, valable pour les étudiants très courageux, pauvres, sans bourses ou simplement ceux qui n’ont que 12heures de cours par semaine. Comme je ne suis ni très courageuse, ni pauvres et que j’avais 32 heures de cours par semaine, j’ai opté pour le job d’été.  Et je ne suis pas débutante en la matière, les jobs d’été ça me connait.

Par ordre chronologique, j’ai été :

-          Animatrice, agréable mais très mal payé

-          Magasinière, très très bien payé, entreprise sympa, horaires de rêves…Oui, vive le piston !

-          Caissière chez E.Leclerc, mal payé, ambiance nulle, DRH qui fait pleurer…Ben oui, j’avais plus de piston cette année là !

-          Equipière polyvalente chez Quick, mal payé, horaires de fou mais très bonne ambiance.

Cette année, l’entreprise chanceuse de m’avoir comme employée est IKEA (On remarquera le jeu de mot dans le titre…j’en suis très fière).  Cet article est donc le premier d’une série sur ma vie de collaboratrice IKEA. Oubliez « Vis ma vie », je vais faire mieux. Nous allons rire ensemble, nous allons  pleurer ensemble, nous allons douter ensemble, nous vivrons IKEA ensemble…et je vais surtout trimer toute seule, oui !

Alors, jeune actif, n’oublie pas que cet été c’est moi qui « qui travaille plus pour gagner plus »…enfin qui travaille pour gagner en fait !

La suite au prochain article !

Publié dans Vie pro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article