Dimanche 18 octobre 7 18 /10 /Oct 19:52
Pour une fois je vais (peut être) être original dans mes choix musicaux. Voici un groupe ou plutôt un univers pas encore totalement connu du grand public.
Pour ma part je ne connaissais pas du tout Ez3kiel il y a un mois. Mon métier (que je rapelle sous payé et non reconnu bien sur!) a cet énorme avantage de me permettre d'avoir une ouverture culturelle permanente. Nous sommes obligés d'aller voir un certain nombre de spectacles ou de concerts dans l'année. La plupart du temps je n'en sors pas enchantée...non pas qu'écouter des sonnets sur une feuille qui tombe d'un arbre métaphore de la société en crise et récité par un homme habillé tout en noir ne me passionne pas mais disons que je ne me sens pas concernée...ou juste que c'est chiant!

Mais cette fois ci j'ai pris une énorme claque!
D'abord je me suis laissée transporter dans un monde à part. Un monde de féérie, de conte, de fantastique, un monde à la fois dans le passé mais aussi dans le futur. Un monde à la fois inquiétant et rassurant, un monde qui vous donne envie d'avancer un peu plus dans cette univers à chaque pas. Ce fut mon premier pas dans le monde Ez3kiel : l'exposition Les mécaniques poétiques (link), réalisée par le designer du groupe. Vous allez osciller dans un monde d'ondes, allant d'un orgue à parfums musical à une cage à oiseaux harpe en passant par un vélo grinçant.
J'ai déjà un pied dans le monde ez3kiel et j'ai juste une envie y sauter à pieds joints!

C'est le cas quelques jours plus tard, quand je me rends à leur concert en acoustique. Me voilà assise au fond de mon siège, me demandant d'abord comment un orchestre peut me donner autant d'émotion moi qui ne connais rien à la musique classique. Violon, violoncelle, piano, saxo, trompette mais alors tout ça ce n'est pas que Mozart, Bach ou Beethoven???
Non, aujourd'hui c'est Ez3kiel, c'est dub and jungle. C'est surtout une très grosse claque. Je suis toujours au fond de mon siège, le coeur qui s'accélère, les mains qui tremblent et là je me surprends....une larme coule le long de ma joue. Incapable de dire pourquoi, je suis juste emportée, pas triste, pas heureuse..je suis dans la musique, je me laisse aller et je vis l'un des moments les plus intenses de ma vie.
Le concert est malheureusement trop court. J'en veux encore alors je me console avec leur album Naphtaline mais j'aurais beau l'écouter aussi fort que possible, cela ne vaudra jamais ce concert.

J'ai presqu'envie de vous dire que j'ai vécu mon premier orgasme musical!

Par Nelsy - Publié dans : Don't stop the music
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés