Leçon de patriotisme européen...s'il existe!

Publié le par Nelsy

 A peine revenue du bureau de vote me voilà follement inspirée pour écrire un article. Mon Dieu, que c'est jubilatoire! Je suis en révisions depuis plus de 2 mois, aucune histoire salace, rien de nouveau dans ma vie, je suis dans une stagnation totale...comme dirait une copine à moi : C'est la jachère en ce moment! C'est donc un bon prétexte pour élever le débat de ce blog! Nan, parce que les relations hommes-femmes, ok c'est bien marrant mais il y a un moment où ça lasse un peu quand même. Donc la chose la plus passionnante que j'ai faite cette semaine c'est voter!

Vu l'état de l'urne lors de mon passage à l'isoloir, je constate que la plupart des gens ont tous une vie beaucoup plus passionnante que la mienne (ce qui me déprime un peu quand même!). Alors aujourd'hui, quelle ne fût pas ma surprise quand je n'ai pas du faire la queue pour atteindre l'urne, quand je n'ai pas vu tout le 3ème âge de ma ville dans son plus beau apparat, quand je n'ai pas vu tous mes conscrits que d'habitude je croise seulement à cette occasion....je me suis sentie seule.

Je me suis sentie citoyenne européenne. Et voilà tout le paradoxe. Je vote, donc je m'engage dans un cette communauté européenne dans laquelle je dois me reconnaître. Dans ce groupe qui monte des projets, des lois,  des échanges culturels ou encore économiques, qui crée des institutions dont j'aurais ou non besoin, qui peut m'apporter son aide dans mes études, ou encore dans mon projet professionnel...ce groupe qui va m'aider et aider mes concitoyens. Et pourtant aujourd'hui je me suis sentie seule. J'ai eu l'impression de faire partie d'une minorité et non d'une universalité.
L'Europe serait donc du domaine de l'utopie. On demande aujourd'hui aux professeurs des écoles d'instruire civiquement les futures générations. Un élève de CM2 est capable aujourd'hui de vous dire toutes les institutions qui gouvernent l'Europe, leurs rôles, leurs lieux et leurs fonctions. Les 3/4 de mes copines ne savaient même quelles étaient les élections d'aujourd'hui (NB : changer de copines!).  Et je suis à peu près sûre que la solution n'est pas de donner le droit de vote aux élèves de CM2!
Alors il y a cette vieille excuse : "De toute façon les politiques, tous des pourris. Je ne vois pas l'intérêt de voter." Après une enquête assez poussée, qui consistait à l'exercice si difficile  de fournir une argumentation à cette affirmation, ce fût un blanc total. Alors oui, on peut mettre l'absentéisme sur le dos des politiques, sur les médias, sur la non information, sur le gouvernement actuel, sur l'école, sur les parents...en attendant voter blanc ça ne prend pas beaucoup de temps et c'est assez signifiant!

Alors en bonne citoyenne que je suis, le prochain qui râle sur la politique européenne je lui demande d'abord s'il est allé voter et ensuite je prendrai peut être le temps de l'écouter.

Leçon de morale du jour terminée, filez au bureau de vote, c'est encore ouvert!!

Publié dans société

Commenter cet article

François 01/07/2009 16:58

Je passais par hasard, et je suis d'accord, ça tombe bien. Ce qu'il faut comprendre, c'est que, l'Europe, c'est comme un rêve fragile, si fragile qu'il risque à chaque instant de s'évanouir. Pourtant, c'est un beau rêve, de paix, sans frontières qui devrait regrouper 460 000 000 de rêveurs sous un même ciel. Mais voilà comme toujours il y a ceux qui veulent rêver leur vie, qui trouvent des excuses et préfèrent bloquer sans savoir, et ceux qui veulent vivre leurs rêves, qui cherchent des solutions et préfèrent avancer dans l'inconnu que rester assis les yeux tournés vers le passé.

Greg 15/06/2009 09:04

Très bon raisonnement ! C'est ce que je me tue à dire: un vote blanc, ça montre au moins que tu t'intéresses à la politique de ton pays (voire plus dans ce cas).

alex 12/06/2009 16:26

tout à fait d'accord.
des citoyens sont morts pour que l'on ait le droit de vote, il faut leur rendre hommage et en profiter. et quand on a voté, on a droit à la parole. quand on vote pas, on parle pas de politique. j'ai fait que 600km pour aller voter...