Le jour où j'ai rencontré Roméo.

Publié le par Nelsy




La sincérité est un principe de base d’une relation amicale ou amoureuse et pourtant, il est parfois nécessaire, voire INDISPENSABLE de bousculer ce fondement.

 

Et c’est tombé sur Juliette, ma plus vieille amie ! On se connaît depuis l’école primaire et j’ai suivi pas à pas les différentes étapes de sa vie, les rires, les pleurs, les joies, les peines…je lui ai toujours donné mon avis, de mon mieux, sans tergiverser, sans complaisance…et même si j’ai parfois été un peu dure avec elle, je pouvais être fière d’avoir toujours été totalement sincère…jusqu’à cette (enfin !) belle journée du mois de mai où nous avons décidé de pique-niquer au soleil.

Elle arrive toute belle, toute guillerette, rigole pour rien, mange à peine et j’ai tout de suite compris : elle est amoureuse !! Quelle bonne nouvelle !! Je me réjouis pour elle et je la harcèle de questions…mais elle me coupe « il arrive ! Je tiens à te le présenter ! ».

Oh la la, déjà ? Et elle, sure d’elle, des papillons dans les yeux qui me dit « c’est l’homme de ma vie, celui que j’attendais, je n’ai jamais été aussi sure de moi, je le sens, cette fois, c’est le bon »…

Et voilà Roméo qui arrive…

Première impression : ce n’est pas un canon. Mais cette première impression a vite été chassée par la deuxième : mais il est vieux ! Je commence à être sceptique. Il s’approche pour me faire la bise et là, je frôle le malaise…mais c’est quoi cette haleine ?! Je regarde Juliette lui rouler une énorme pelle…elle a l’air d’y prendre du plaisir…je crois que je vais vomir…

Je profite d’un coup de fil reçu par Roméo pour demander discrètement à Juliette « Mais il a quel âge ?»… « 45 ans »…« ah, seulement 15 ans de plus que toi…c’est marrant, j’aurais dit plus». Juliette me couvre alors d’un regard attendrissant voulant dire « ah la la, toi, toujours le mot pour rire »…mais je ne rigole pas moi !!

Alors, j’enchaîne « et à 45 ans, il n’a pas encore construit sa vie ? » et Juliette me répond, pleine d’aplomb « bien sur que si, il est en instance de divorce ! ». Ah, mais c’est une perle rare ce mec…et là, une question me brûle les lèvres, j’ose à peine la poser, je me lance « et…il a des enfants ? ». Juliette toujours souriante m’achève « oui, il en a 4 ! L’aînée a à peine 10 ans de moins que moi, j’espère qu’on s’entendra bien ! ». Alors là, c’est trop pour moi, je repose à regret mon sandwich…je n’ai plus faim !

Mais dans quelle histoire s’est embarquée Juliette… ?

Pour résumer, l’homme de sa vie est :

-          Moche

-          Vieux

-          Malade de la bouche

-          En instance de divorce

-          Père de 4 enfants

…c’est marrant mais quand j’imagine mon prince charmant, il ne ressemble pas à ça et aussi loin que je me souvienne, celui de Juliette non plus…

Le repas se passe (moi, j’ai fini de manger depuis le coup des 4 enfants) et je dois supporter les mièvreries des deux tourtereaux…« Mon cœur »…«  Mon amour »…c’est pathétique !

Puis, il s’en va, après lui avoir roulé pas moins de 10 patins…je pense qu’il l’a contaminée avec son haleine de chacal…

Elle le suit des yeux, il lui fait un dernier signe de la main, elle lui envoie un bisou (ben quoi, c’est vrai, ils ne se revoient pas avant 4 bonnes heures, ça va être long !) et elle se tourne (enfin !) vers moi.

Et là, je remarque son petit regard inquisiteur, je comprends et je panique : c’est l’heure du débriefing… !!

Elle pétille la Juliette, ses grands yeux bleus qui dégoulinent de bonheur me fixent et là, la question, tombe, tranchante, terrible…mais tellement prévisible…

« Alors, tu le trouves comment ? »

J’hésite, je transpire, je gagne du temps en racontant n’importe quoi tout en essayant de réfléchir à ce que je vais bien pouvoir lui répondre. Je veux être sincère, honnête, c’est mon amie et elle me demande mon avis…et puis, je la contemple, elle rayonne, elle est pleine d’amour, elle est enfin heureuse après beaucoup de coups durs, et elle veut juste que je la conforte dans son choix…que faire… ?

Je tente une réponse politiquement correcte en disant « tu as l’air tellement heureuse, je suis vraiment ravie pour toi »…mais elle en veut plus ! Bien sur qu’elle est heureuse, mais elle me demande COMMENT JE TROUVE ROMÉO ! Je suis au pied du mur, mon cœur palpite, c’est la balle de match, je sais qu’après ma prochaine phrase, plus rien ne sera jamais comme avant…alors, je prends une grande inspiration et je dis :

« Cet homme est formidable ! ».

…en prononçant cette phrase, je suis devenue ce que je déteste : une hypocrite…mais comment faire autrement ?

 

Mary

Commenter cet article

annick 21/05/2009 13:54

si tu avais dit la vérité elle t'en aurait voulu. tu seras là quand roméo la quittera, tu lui diras alors la vérité, elle t'en voudra quand même mais comme elle sera toute seule, ça passera mieux et tout ira bien. je pense que tu as bien fait

Greg 20/05/2009 16:36

Tout à fait dans l'esprit de ce blog !
Cependant, l'histoire ne raconte pas ce qu'est devenue cette idylle...