L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

Publié le par Nelsy

D’après ce que j’ai entendu le weekend du 14 juillet fut pluvieux pour toute la France. La frontière suisse n’a pas fait exception. La lake parade étant trop humide pour Bob et moi, et le samedi soir un peu trop alcoolisé (je ne saurai pas vous dire à quoi nous n’avons pas trinqué !), il était nécessaire d’avoir un peu de repos le dimanche. Quoi de mieux qu’un canapé confortable, un grand écran, un Mc Do et un bon film ?

Le bon film justement, à la base choisi pour Brad Pitt, Casey Affleck  (le frère de Ben) et le côté western, va nous étonner. Tout d’abord oubliez le Brad Pitt sexy, dans ce film il interprète un Jesse James torturé, psychopathe. Oubliez son sourire et ses beaux yeux, remplacez les par des cernes, et un regard stressant. Quant à Casey Affleck,  il tient bien son rôle de jeune premier qui veut devenir « khalife à la place du khalife ».

 Il va se dessiner au fil du film un vrai duel entre les deux hommes. Quand je parle de duel, je ne parle pas de colts, de bagarres à mains nues au beau milieu d’une ville fantôme, bottes de paille roulant entre deux cowboys…nan, je parle de regards, de sous entendus, de jalousie, de soupçons, de coups de couteaux dans le dos, de sourires avenants, de confiance, de trahison et j’en passe. Les deux acteurs principaux nous entrainent  dans un duel psychologique, nous ne savons plus qui est le bon ou même qui est le méchant. Pas possible de prendre partie pour l’un ou l’autre. Les deux personnages sont même vides s’ils sont  pris dans leur individualité, tout le film repose sur leur relation.  

On se rapproche alors plus du thriller psychologique que du western. Je ne vous ferez pas le pitch, il y a « allo ciné » pour ça. Par contre, je vais faire la promo ! « Jesse James » a été produit par la société PLAN B, société de production fondée par Brad Pitt et Jennifer Aniston  autant dire qu’on ne verra pas d’autres films sortir de cette boite de si tôt. Ça sent le film collector ! Vous y retrouverez une pléiade de bons acteurs plus ou moins connus, mais aucun ne fait de fausse note. Une BO qui a un air de « Requiem for a dream » faite par Nick Cave et Warren Ellis, qui avaient déjà sévis dans le monde du western  avec « The proposition ».

Et par-dessus tout, vous serez surpris. Vous avez cette image d’un Jesse James, genre Robin des Bois ? Asseyez vous, posez le pop corn sur la table, écarquillez grand vos yeux car un mythe va tomber !

Si vous voulez voir un vrai western dans les règles de l’art américain, passez votre tour, ce film n’est pas pour vous. Si vous voulez «  un grand film sur les mythes de l'ouest, les faibles et les forts, le héros et le lâche, sans qu'on sache réellement qui est le plus pourri de tous les personnages. Emouvant et bouleversant. », arrêtez vous et savourez !

 

Publié dans Tchi Tchaaa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article