Mais "où es -tu" Marc Levy?

Publié le par Nelsy

Hier soir dans un besoin intense de repos après un vendredi arrosé j’ai eu besoin de faire ma grand-mère et de

 me blottir sur mon canapé avec un plaid en polaire un peu crado et une tisane…Je sais ça craint pour un samedi

soir mais c’était bon quand même ! Me voilà donc à éplucher le programme télé en espérant un bon film, un classique serait parfait. Quand je parle de classique je veux dire un Midnight express, un Dirty dancing, un Astérix et Cléopatre…enfin un de ceux là, peu importe le style tant que le film est bon.  Mais quand je vois sur M6, la version téléfilm français du roman « Où es-tu ? » de Marc Levy, là je me dis Why not ?…J’aurais dû m’abstenir…

Tout d’abord si j’aime les romans de Marc Levy c’est parce que c’est la vrai roman de plage, facile à lire, léger et rythmé. A travers tous ses romans vous retrouverez  beaucoup de genres : policier, fantastique, burlesque…le seul point commun entre tous sera l’histoire d’amour au premier plan. Attention, ce ne sont pas non plus des Arlequins. Et c’est là que Marc Levy est très fort, il ne bascule jamais dans la mièvrerie fatigante des romances. L’histoire d’amour soutient la plupart du temps le suspens, il a cette faculté à nous faire croire jusqu’au bout que ça ne

 

marchera pas et d’ailleurs contrairement à nos attentes ou plutôt nos préjugés certaines histoires ne marchent pas. Finalement, ses romans n’ont rien de réalistes selon moi, la part de fantastique qu’il y ajoute à chaque fois fait de l’histoire d’amour partie pris de phénomène de science fiction. Combien de femmes en lisant des romans de Daniel Steele et des Arlequins passent leur vie à attendre le même personnage, l’amant parfait ? Avec Marc (oui, je me permets de l’appeler Marc), pas de risque l’histoire est irréaliste du début jusqu’à la fin, il n’y a aucun doute là-dessus. Il a beaucoup était critiqué par le monde littéraire, considéré comme « littérature de bas étage », Marc Levy a subi les foudres de son milieu. Pourtant, il n’a comme ambition que de nous faire passer un bon moment. Il sait qu’il n’ira jamais à l’académie française, qu’il ne recevra jamais le Pulitzer, il sait aussi que le public attend ses romans avec impatience et que chacun des ses bouquins est un véritable succès populaire.

Mais voilà, par sa gourmandise et surement son côté américain Marc a voulu adapté ses livres au cinéma et à la télévision...Et là c'est le drame! Ma première déception fut lorsque j'ai regardé "Et si c'était vrai" avec Reese Witherspoon, Mark Ruffalo dans les rôles principaux…Je n’y ai pas du tout retrouvé le livre, le film était comme toutes les comédies romantiques américaines. Le schéma classique : je te rencontre, je te déteste puis je t’aime mais c’est impossible, on s’aime, the end ! Toute la fantaisie, toute l’espièglerie du livre avait disparue. J’ai mis ça sur le dos des américains bien sur ! Ils n’ont pas la french touch alors comment leur en vouloir…Puis j’ai été un peu crédule, j’aurais dû m’y attendre. Depuis « Quand Harry rencontre Sally » la comédie romantique américaine laisse à désirer…J’en arrive donc à ma soirée de Samedi avec une adaptation sous forme de série de « Où es-tu ? » typiquement française, produite par Marc lui-même. J’ai alors grand espoir de  passer un bon moment…je fus vite déçue. D’abord le format de la série ne me plait pas. J’attendais un film. Le livre est fait d’aller et de retour dans la vie des personnages, un film aurait rendu cette dynamique explicite, la série coupe le rythme et fait déjà perdre un peu de charme. Ensuite, deuxième
choc, Christiana Reali dans le rôle d’une jeune étudiante en journalisme…elle a quand même 43 ans et ça se voit ! Par contre mention spéciale pour Elsa dans le rôle de Suzanne, tout à fait ce que j’avais imaginé. L’adaptation m’a déçue, la production a rajouté bien sur un peu plus de sensationnel, un peu plus de « cul » et un peu moins de réflexion. Bizarrement les personnages auxquels je m’étais attaché dans le livre me répugnent à l’écran…je suis un peu perdue. Me serais-je trompée, n’aurais-je rien compris au livre ?

En tout cas je crois que pour moi les adaptations de romans à l’écran c’est fini!

 

Publié dans Je bouquine

Commenter cet article

Gab 17/06/2008 11:29

Donc tu aurais du commencer ton blog un soir plus tôt :)
En générale les adaptations de petits ou grands romans sur petit (ou grand) écran sont à éviter. Mais à chaque fois on espere être agréablement surpris... et puis non. (seigneur des anneaux, Da vinci code etc.)